Autres paysActualités

Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement

Du 15 au 17 avril 2018, une formation sur l’utilisation des outils de promotion de l’hygiène et de l’assainissement a regroupé les infirmiers et les techniciens de génie sanitaire des centres de santé des préfectures de la Kozah et de la Binah.

Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement
Togo : des agents de santé se forment à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement

Pendant trois jours, 21 agents de santé responsables des formations sanitaires couvrant les 25 villages du projet Kara’WASH, ont renforcé leurs compétences sur les techniques de sensibilisation de masse, d’approche PHAST, d’utilisation et d’entretien des ouvrages d’Hygiène, d’Assainissement et d’Eau Potable (HAEP). Ils ont également appris comment établir un rapport périodique sur les actions de promotion des bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement réalisées dans leur zone d’intervention.

 

Amorcer le changement par l’approche PHAST

Cette première étape de la formation, assurée par la responsable du Service Régional d’Hygiène et d’Assainissement de Base (SHRAB) de la Kara et le directeur exécutif du réseau PHAST (Participatory to Hygiene And Sanitation Transformation), a permis aux participants d’appréhender les outils proposés dans l’approche PHAST pour :

  • Identifier      les problèmes : outil « porte d’entrée »,
  • Analyser      des problèmes : outils « carte communautaire » et      « voies de contamination »,
  • Élaborer des      solutions : outils « barrières des voies de contamination »      et « échelle      d’assainissement »,
  • Choisir des options : outil « Trois      piles de cartes assorties »
  • Planifier      et changer les comportements : outil « histoire à hiatus ».

    

De la théorie à la pratique

En complément des exercices théoriques, les bénéficiaires de la formation se sont rendus au centre de santé de Kétao pour mettre en pratique l’utilisation de l’outil PHAST en milieu hospitalier.

A l’issue de cet exercice à taille réelle, les participants ont jugé que l’approche PHAST était plus appropriée que les techniques classiques qu’ils appliquaient jusqu’alors en matière d’Information et Education pour un changement de comportement.

 

Au-delà de la formation à l’approche PHAST, au cours de ces 3 jours, le projet Kara’WASH et ses résultats obtenus en une année de mise en œuvre ont été présentés. Il a également été mis en avant l’impact que pouvait avoir les agents de santé sur la réduction de la prévalence des maladies liées aux mauvaises conditions sanitaires.

 

Un mécanisme de suivi-accompagnement

Par un simple schéma, le responsable de formation sanitaire a visualisé son rayonnement et son interaction avec les différents acteurs. En se plaçant au centre, il concourt à une amélioration de la santé des habitants. Il doit être en relation avec tous les acteurs communautaires au-delà des agents de santé communautaires (ASC) et des comités villageois de développement (CVD). Pour une meilleure couverture de la promotion des bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement, le responsable sanitaire est amené à faire le suivi (sensibilisation et incitation, réunion bilan et planification de nouvelles actions) des dynamiques locales, en particulier les groupes de sketches.

schema

 

Le mécanisme de suivi-accompagnement s’inscrit dans les rôles et responsabilités du responsable d’une formation sanitaire qui sont entre autres de :

  • Animer sa formation sanitaire, au moins une fois par mois, par des séances de sensibilisation sur l’eau, l’hygiène et l’assainissement au moyen des outils PHAST.
  • Collaborer avec les dynamiques communautaires du projet et contribuer à leur dynamisme dans les villages.
  • Sensibiliser et inciter les dynamiques communautaires et la population à mener des activités d’hygiène (assainissement du milieu, construction de latrines et lave-mains, puits perdus, trous à ordures, …).
  • Participer aux réunions bilans mensuels avec les dynamiques communautaires pour faire le point sur les activités menées et planifier celles à venir.

 

Pour être efficace dans leurs interventions, chaque participant a élaboré son plan d’action opérationnel et des fiches de suivi servant d’outils appropriés pour l’exercice de ses rôles et responsabilités en tant qu’agent de santé.

 

L’atelier a pris fin sur une note de satisfaction. Les bénéficiaires de cette formation se sont engagés à accompagner le projet Kara’WASH et toute l’équipe de projet sera à leurs côtés dans les semaines à venir pour le suivi de ces engagements.

 

Cette formation s’est tenue dans le cadre du projet Kara’ WASH financé par l’Union européenne à 70,53%, par Eau Vive Internationale et ses partenaires privés à 29,47%.

La mise en œuvre est assurée par Eau Vive Internationale au Togo et les partenaires locaux AJT, CAP-EJR et PADES dans 25 villages des préfectures de la Kozah et de la Binah dans la région de la Kara.

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique