InternationaleActualités

22 mars 2020 : Et la Journée Mondiale de l’Eau dans tout ça !

A l’heure où, partout dans le monde, les hommes, les femmes et les enfants sont engagés dans une lutte sans merci contre un adversaire invisible nommé COVID-19, n’oublions pas ceux qui doivent continuer à se battre pour disposer d’eau potable et de meilleures conditions sanitaires. Aujourd’hui encore le manque d’eau potable tue 5 personnes chaque minute dans le monde.

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau 2020, l’ONU invite à se concentrer sur l’eau, le changement climatique et les liens indéniables entre eux.

Eau Vive Internationale reste plus que jamais mobilisée aux côtés du milliard de personnes dans le monde qui souffre du manque d’eau potable.

22 mars 2020 : Et la Journée Mondiale de l’Eau dans tout ça !
Niger -  irrigation réglée selon les données météorologiques.
Niger - irrigation réglée selon les données météorologiques.
Niger - irrigation réglée selon les données météorologiques.
Niger - irrigation réglée selon les données météorologiques.
Togo - Maraîchage agro-écologique
Togo - Maraîchage agro-écologique
Togo - Agriculture agro-écologique
Togo - Agriculture agro-écologique
Togo
Togo
Sénégal : Formations des acteurs locaux sur la préservation et la gestion intégrée des ressources en eau
Sénégal : Formations des acteurs locaux sur la préservation et la gestion intégrée des ressources en eau
Niger : réalisation de Demi-lunes par les populations
Niger : réalisation de Demi-lunes par les populations

L’eau et le changement climatique sont depuis de nombreuses années au cœur de l’action d’Eau Vive Internationale et de ses associations membres. À travers divers projets et initiatives en Afrique, elle développe de nouvelles dynamiques afin que les populations soient en mesure de s’adapter face au changement climatique et d’agir pour préserver la ressource en eau.

 

Au Togo, 40 jeunes agriculteurs sont formés au maraîchage agroécologique qui optimise la production tout en préservant les équilibres des agrosystèmes, la qualité et la quantité de l’eau présente sur le terrain.

 

Au Sénégal, dans le bassin de la rivière Sandougou, il est mis en œuvre diverses actions qui visent à renforcer les capacités des acteurs locaux afin qu’ils soient en mesure de préserver et de gérer les ressources en eau.

 

Au BurkinaFaso, les Agences de l’Eau du Mouhoun et des Cascades sont accompagnées dans l’opérationnalisation de la gestion intégrée des ressources en eau par des actions de protection et de préservation des ressources en eau et de sensibilisation des usagers.

 

Au Niger, l’accès à l’eau potable et l’adaptation des pratiques agricoles pour une meilleure résilience des communautés face aux changements climatiques est au cœur de l’action à Bagaroua. Les communautés et les agriculteurs sont encouragés à adopter des pratiques agricoles, anciennes ou nouvelles, qui favorisent la préservation des ressources hydriques et de meilleurs rendements agricoles.

 

Eau Vive Internationale et ses associations membres restent fortement engagées dans les zones sahéliennes qui, en plus d’être impactées par le changement climatique et l’amenuisement des ressources hydriques, sont touchées par les conflits armés terroristes. Tout en assurant la protection de ses salariés et de ses partenaires, Eau Vive Internationale a fait le choix de rester aux côtés des communautés sahéliennes et de continuer à œuvrer pour que, partout, la gestion intégrée des ressources en eau ne soit pas seulement un moyen de limiter les changements climatiques, mais aussi un vecteur de paix. Cette volonté est partagée par plusieurs partenaires techniques et financiers qui lui renouvellent chaque année leur confiance.

 

L’accès à l’eau potable, la protection des ressources hydriques et la résilience aux changements climatiques sont l’affaire de tous. Eau Vive Internationale se réjouit de voir grandir son réseau de partenaires engagés pour ces causes. De nouveaux acteurs, comme les start-ups écoresponsables et éthiques, mettent un point d’honneur à limiter leur impact écologique dans leurs activités et créent une économie sociale et solidaire. C’est le cas de La Bouche Rouge qui contribue depuis 2018 pour un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement des communautés dans la région de Kara au Togo.

.

La mobilisation actuelle pour vaincre la pandémie de COVID-19, nous rappelle l’importance de l’eau dans cette lutte. Si ce virus est un adversaire invisible, le manque d’eau est un tueur silencieux qui aura un bel avenir faute de mobilisation, d’engagement et d’action de tous.

 

En ce jour du 22 mars 2020, Eau Vive Internationale invite à la mobilisation générale pour l’eau : pour la vie.

 

 

 

 

 

> Téléchargez le communiqué de presse ici

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique