InternationaleActualités

A la rencontre de femmes et d’hommes aux côtés desquels nous militons

Du 27 janvier au 4 février 2017, un groupe de 7 bénévoles des antennes Pau-Pyrénées et Dordogne-Périgord, faisaient le voyage jusqu’au Burkina Faso. Dans les villages burkinabè, ils ont mesuré toute la portée de leurs actions d’éducation au développement et de levée de fonds en France et découvert, pour certains, les étapes indispensables à un développement durable.

De gauche à Droite 
Antennes Eau Vive Dordogne Périgord et Pau-Pyrénées à Sanya Kagni
1er rang : 
Josette André – Nicole Crestey – Nicole Oudet – Jean-Pierre André 2ème rang 
Laurent Falgade - Denis Noiret – Youenn Huon

Encadrés par Eau Vive Internationale : 
Zakari Bouraïma, directeur pays au Burkina Faso 
Jean Bosco Bazié, directeur général 
et à l’arrière-plan, Ousseni Ouédraogo – Chargé de mission vie associative
De gauche à Droite Antennes Eau Vive Dordogne Périgord et Pau-Pyrénées à Sanya Kagni 1er rang : Josette André – Nicole Crestey – Nicole Oudet – Jean-Pierre André 2ème rang Laurent Falgade - Denis Noiret – Youenn Huon Encadrés par Eau Vive Internationale : Zakari Bouraïma, directeur pays au Burkina Faso Jean Bosco Bazié, directeur général et à l’arrière-plan, Ousseni Ouédraogo – Chargé de mission vie associative
Rencontre avec des représentantes de groupements féminins
Rencontre avec des représentantes de groupements féminins
Maraichage collectif
Maraichage collectif
Séchage du riz
Séchage du riz
Centre de santé de Bonzan/Founzan
Centre de santé de Bonzan/Founzan
Naissance au centre de santé
Naissance au centre de santé
Élèves de l’école de Wapassy
Élèves de l’école de Wapassy
Rencontre avec les élus de la mairie de Founzan
Rencontre avec les élus de la mairie de Founzan
Façonnage de briques en latérite
Façonnage de briques en latérite
Dalle de latrine
Dalle de latrine
Prise de parole en public par une citoyenne
Prise de parole en public par une citoyenne
Préparation du Tô, plat traditionnel composé d’une boule de mil ou de maïs souvent servi avec une sauce au gombo
Préparation du Tô, plat traditionnel composé d’une boule de mil ou de maïs souvent servi avec une sauce au gombo

Cette mission d’une dizaine de jours s’est déroulée selon un programme qui permettait à la fois de se pencher et échanger sur les méthodes d’actions des équipes d’Eau Vive Internationale et de mesurer l’impact et l’appropriation des réalisations par les acteurs locaux, sur le terrain.

 

Après la rencontre avec l’équipe de la direction pays d’Eau Vive Internationale au Burkina Faso, les participant se sont rendus à Bonsan et Lobouga, deux villages de la commune de Founzan, où est développé un programme sur l’assainissement, « Sanya Kagny ».

Au cours de leurs déplacement dans les villages, ils ont échangé avec des élus, des enseignants, des représentants d’usagers de l’eau et de jeunes, des comités villageois de développement …et bien sûr avec les habitants.

Au-delà des constructions sanitaires ou hydraulique, Ils ont constaté la place de la formation et de l’information pour qu’un projet soit réussi et que le développement s’inscrive durablement dans une dynamique citoyenne, responsable et maitrisée.

Aujourd’hui, dans ces villages, un changement de comportement s’est opéré. La défécation à l’air libre est de moins en moins pratiquée, le lavage des mains, que ce soit les adultes ou les enfants, devient un automatisme et, pour les habitants, construire une latrine dans sa concession est un devenu un standard de vie, et ne pas en avoir un handicap.

La citoyenneté n’est pas en reste, grâce à l’action d’Eau Vive, elle s’exerce avec une plus grande connaissance de ses droits mais aussi de ses devoirs et des espaces de dialogue entre élus et représentants locaux sont initiés et investis. Ils permettent à chacun de s’exprimer sur les grands défis à relever en termes de développement au niveau national et d’y participer en agissant dans sa commune ou son village.

 

Ce sont des missions comme celle-ci qui permettent de voir combien les hommes et les femmes s’investissent et se battent en Afrique mais aussi de mesurer très concrètement les résultats de la mobilisation en France et les raisons d’être de l’engagement militant.

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique