InternationaleActualités

Burkina Faso – Des responsables locaux se forment pour intégrer les droits humains dans leurs plans de développement

Du 1er au 4 et du 8 au 9 juillet dernier, Eau  Vive Internationale a organisé une série de formations à Dori et à Ouahigouya  sur l’intégration de l’Approche Fondée sur les Droits Humains (AFDH) dans le Plan Communal de Développement.  Cette activité assurée par le cabinet « DONGOBADA  et COMPAGNIE », à l’endroit des autorités locales et administratives, entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Assistance techniques à la maîtrise d’ouvrage déléguée/communication et visibilité (AMOC-COM). L’objectif de cette démarche est de renforcer les capacités des participants dans la prise en compte des dimensions de vulnérabilité, de genre et de synergie d’action à l’échelle des communes dans les référentiels communaux de planification (globale et sectoriel).

Burkina Faso – Des responsables locaux se forment pour intégrer les droits humains dans leurs plans de développement
Burkina Faso – Des responsables locaux se forment pour intégrer les droits humains dans leurs plans de développement

Depuis 2005, le Burkina Faso a entamé un processus de décentralisation qui, en son article 2, consacre le droit des collectivités territoriales à s’administrer librement et à gérer des affaires propres en vue de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale.

 

En 2015, le pays s’est également engagé dans la logique des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies qui tourne autour de 17 objectifs et dont le 11eme est écrit sur mesures pour les autorités locales. Il y est question de ville inclusives, sécurisées et durables. Afin de relever les défis mondiaux, la communauté internationale place l’Approche Fondée sur les Droits Humains au cœur des ODD.

 

Pour être en phase avec cette vision mondiale, les conseils municipaux doivent tenir compte de l’Approche Fondée sur les Droits Humains  dans le Plan Communal de Développement. C’est dans le but de sensibiliser ces premiers responsables locaux à la notion de l’AFDH, qu’Eau Vive Internationale a organisé cette formation qui a réuni au total 88 personnes dans les régions du Sahel et du Nord burkinabè.

 

Les maires, les secrétaires communaux et les représentants des services déconcentrés de L’État qui ont pris part à cette activité ont reçu des enseignements sur les principes de l’AFDH et sur la pertinence de son intégration dans le plan de développement local.

 

A la fin de cette formation organisée en trois sessions, les participants se sont appropriés la notion de l’AFDH et sont repartis avec la promesse d’œuvrer pour un changement qualitatif dans les différents secteurs de développement au sein de leurs localités respectives. L’engagement a été surtout pris d’enrayer l’insécurité sous toutes ses formes afin d’être en phase avec l’agenda 2030 des Nations Unies.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique