InternationaleActualités

Burkina Faso – « Des mains propres pour tous » Eau Vive Internationale et Water Aid agissent !

Le 15 octobre dernier, à Korsimoro dans le Centre-Nord burkinabè, le consortium Water Aid et Eau Vive Internationale a célébré la Journée Mondiale du Lavage des Mains sous le thème : << Des mains propres pour tous >>.  Cette activité s’inscrit dans le cadre du Projet de Promotion de l’Hygiène et l’Assainissement mis en œuvre par les deux ONG. L’objectif principal est  de sensibiliser un maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains.

Burkina Faso – « Des mains propres pour tous » Eau Vive Internationale et Water Aid agissent !
Madame Ouoba -coordonnatrice de Water Aid et Monsieur Nignan, directeur pays d'Eau Vive au Burkina Faso
Madame Ouoba -coordonnatrice de Water Aid et Monsieur Nignan, directeur pays d'Eau Vive au Burkina Faso
le banc des officiels
le banc des officiels
le banc des chefs coutumiers
le banc des chefs coutumiers
Monsieur Zèba, Secrétaire Général de la région du Centre-Nord
Monsieur Zèba, Secrétaire Général de la région du Centre-Nord
La presse au rendez-vous
La presse au rendez-vous

La Journée Mondiale du Lavage des Mains a été initie en aout 2008 par le partenariat Public-Privé pour le lavage des mains (PPPHW) à Stockholm en Suède. L’Organisation des Nations Unies (ONU) dédie le  15 octobre de chaque année à la commémoration de cet évènement. Ces objectifs sont : favoriser et soutenir une culture générale de lavage des mains avec du savons, braquer les projecteurs sur l’état du lavage des mains dans chaque pays et sensibiliser sur les avantages du lavage des mains avec du savon.

 

Eau Vive Internationale et Water Aid, réunies en consortium dans le cadre du Projet de Promotion d’Hygiène et l’Assainissement, ont décidé de marquer la Journée Mondiale du Lavage des Mains par des messages forts et des démonstrations sur les bonnes pratiques à adopter. À Korsimoro, les deux ONG ont réuni la population, des autorités locales et administratives et des décideurs politiques autour du thème : << Des mains propres pour tous. >> C’est une manière pour elles de rappeler que l’hygiène des mains est une affaire qui concerne et implique toutes les couches socio-professionnelles.

 

Abdoulaye Zèba, Secrétaire Général de la région du Centre-Nord a rappelé que le manque d’hygiène des mains contribue à hauteur de 5% au taux de mortalité au Burkina Faso. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), plus de 7 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent de diarrhée chaque année dans le monde. Cette situation est pourtant évitable si on adopte les bons gestes. Un peu d’eau propre, du savon, bien se laver les mains avant de manger ou après être allé aux toilettes, c’est simple, efficace et peut sauver de nombreuses vies. Respecter cette pratique d’hygiène réduit les diarrhées de 30% et 21% des infections respiratoires chez les enfants de moins de cinq ans dans le monde.

 

Leocadie Ouoba, coordonnatrice de Water Aid, a souhaité que les sensibilisations sur les pratiques d’hygiène se poursuivent au-delà de cette journée. Elle a invité les décideurs politiques à faire du lavage des mains une priorité car 21% des établissements de santé au Burkina n’ont pas accès aux services d’eau de base. Le consortium a profité de l’occasion pour offrir du matériel de lavage des mains à deux associations de femmes et de jeunes.

 

 

Le Projet Promotion de l’Hygiène et l’Assainissement est mis en œuvre sur une durée de cinq ans par Eau Vive Internationale et Water Aid dans 3 régions burkinabè : le Centre-Nord, le Centre-Sud et le Nord. Il couvre 25 communes et est financé par la Coopération Suédoise (ASDI). Son objectif est de contribuer à améliorer l’accès aux services d’assainissement et d’eau potable dans les zones d’intervention.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique