InternationaleActualités

Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel

À Dori, le 9 mai 2019, Eau Vive Internationale présentait en atelier son projet d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage déléguée qui sera mis en œuvre dans 30 communes de la région du Sahel et celle du Nord. Cette présentation a permis aux 150 participants d’être éclairés sur un certains nombres de points relatifs à la notion de maîtrise d’ouvrage afin d’être en mesure de s’impliquer pleinement.

Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel
Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel
Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel
Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel
Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel
Burkina Faso – Eau Vive présente son projet aux acteurs du programme d’urgence sahel

S’il ne peut y avoir d’actions de développement durable et inclusif sans sécurité, à contrario, l’absence de développement conduit à l’insécurité. Face à cette réalité, il y a deux ans, le gouvernement burkinabè créait le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS BF) afin d’apporter une réponse structurelle au terrorisme et à l’insécurité qui sévissent dans les régions du Sahel et du Nord.  Dans cette dynamique, l’équipe d’Eau Vive Internationale au Burkina Faso, reconnue pour son expertise en matière de maîtrise d’ouvrage communale, a été retenue pour son projet  « Assistance technique à la maîtrise d’ouvrage déléguée/communication et visibilité » (AMOC-COM) qui vient en appui aux 30 communes concernées par le PUS-BF.

 

Le 9 mai dernier à Dori, Eau Vive Internationale a rassemblé en atelier des Hauts-Commissaires de provinces, des directeurs régionaux des services techniques déconcentrés de l’État, des maires et des secrétaires généraux des 30 communes ciblées par le PUS. Ce temps fort, sous l’égide du gouverneur de la région du Sahel et de la Secrétaire Générale de la région Nord, a permis à chacun d’être informé sur les différentes composantes du projet d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage déléguée, de sa stratégie de mise en œuvre et d’en débattre avant de s’engager pleinement dans sa réalisation.

 

Dès l’ouverture de cette journée, ne nombreux soutiens ont été exprimés à l’intention de l’assemblée pour la réussite du PUS-BF en général et du projet d’Eau Vive Internationale en particulier. Monsieur Bokoum, premier adjoint au maire de la commune de Dori, a salué les efforts des différents acteurs présents en faveur du développement et de la paix. Monsieur Yoda, gouverneur de la région du Sahel, après avoir souhaité la bienvenue aux participants et salué leur présence effective à cet atelier de lancement, a remercié tous les acteurs pour leur investissement dans les activités menées dans la région. Il a fait un historique du programme d’urgence pour le Sahel et présenté la mise en œuvre de ce programme depuis 2017 et dont l’échéance est prévue en 2020.

 

Lors de son intervention, si Monsieur Yoda a relevé les insuffisances du PUS-BF malgré les efforts considérables de l’État et de ses partenaires, il n’a pas manqué de remercier la délégation de l’Union européenne pour son soutien sans faille au gouvernement burkinabè afin d’atteindre les objectifs du PUS-BF. Avant de déclaré « lancé » le projet AMOC-COM, Monsieur le Gouverneur du Sahel a invité tous les acteurs à s’approprier le projet et de travailler à sa mise en œuvre afin d’en assurer sa réussite. En son nom et en celui du Gouverneur de la région Nord, il a déclaré qu’ils sauront se rendre disponible pour accompagner Eau Vive dans sa tâche.

 

En préambule de l’atelier, Yongo Nignan, directeur pays d’Eau Vive Internationale au Burkina Faso a rappelé que le projet AMOC-COM s’inscrit dans une volonté d’accompagner la mise œuvre du programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF). Il a remercié la délégation de l’Union Européenne et le ministère de l’Économie et des finances qui ont tout mis en œuvre pour que le projet AMOC-COM devienne une réalité et les a remerciés pour la confiance accordée à Eau Vive Internationale pour le mener à bien.

Monsieur Nignan a apporté un premier  éclairage sur les défis à relever avec le projet AMOC-COM, son périmètre d’intervention (4 communes de la région Nord et 26 communes de la région du Sahel) et le nombre de personnes qui en bénéficieront (plus d’1,3 M d’habitants). Il a invité les maires des 30 communes à s’approprier le projet, véritable clé pour que les résultats sur le terrain s’accordent avec les besoins exprimés par les populations à la base. L’équipe d’Eau Vive Internationale au Burkina Faso se tiendra à leurs côtés pour les accompagner afin qu’ils soient en mesure d’assumer pleinement leurs responsabilités.

«…c’est avec une collaboration très agissante entre les acteurs clés que nous fédérerons toutes les énergies pour une mise œuvre efficace des activités prévues dans le cadre du projet… » 

Yongo Nignan – Directeur pays d’Eau Vive Internationale au Burkina Faso

 

La maîtrise d’ouvrage communale est incontournable. Eau Vive Internationale, grâce à son expérience dans ce domaine va permettre aux communes et aux services techniques de se doter de   compétences pertinentes, les communes seront en mesure d’assurer un monitoring performant des activités dans le cadre du PUS-BF et d’élaborer un plan de communication vers les populations pour plus de visibilité des actions de l’État et  de l’Union Européenne dans le Sahel.

 

À l’issue de l’atelier et des échanges avec l’assemblée, le programme AMOC-COM est lancé. Les participants ont une meilleure vision de ce que représente la maîtrise d’ouvrage. Par ailleurs, les maires ont plaidé pour que le projet prenne en compte le financement des plans communaux de développement. Et, conscients des difficultés d’ordre sécuritaire, les participants ont convenu de se retrouver périodiquement pour adapter la stratégie de mise en œuvre du projet.

 

Plus d’info sur le programme : 

Jean François Bazo – Chargé de programme

fbazo@eau-vive.org

 

 

 

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique