InternationaleActualités

Burkina Faso – Hygiène et assainissement, Eau vive forme des acteurs locaux en ATPC

Du 29 Avril au 03 Mai 2019, dans les communes rurales de Bokin, Gourcy et Séguénéga, Eau Vive a organisé des ateliers de formation en collaboration avec l’Association Vie Meilleure (AVM) et les services techniques déconcentrés de l’État. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « PHA 3 R »   qu’Eau Vive développe dans les régions du Centre-Sud, Centre-Nord et Nord du Burkina Faso en consortium avec l’ONG WaterAid et grâce au soutien financier de la coopération Suédoise. Ces ateliers de formation, destinés aux facilitateurs en Assainissement Total Piloté par les Communautés (ATPC), ont pour objectif de renforcer les capacités des associations locales sur la promotion de l’hygiène et de l’assainissement en milieu communautaire afin de mettre un point final à la défécation à l’air libre et donc d’améliorer les conditions de vies et de santé de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants.

Tous engagés pour la fin de la défécation à l'air libre !
Tous engagés pour la fin de la défécation à l'air libre !
Passer de la théorie à la pratique
Passer de la théorie à la pratique

Selon les statistiques de l’Organisation des Nations Unies, 4,5 milliards de personnes dans le monde vivent sans toilette. 892 millions de personnes défèquent à l’air libre et, selon l’UNICEF, deux (2) millions d’enfants meurent chaque année de maladies provoquées par la pollution des eaux, à travers les matières fécales.

Le Burkina Faso, conformément aux Objectifs du développement durable (ODD), s’est engagé à faire de l’accès à l’eau potable pour tous une réalité et à éliminer la défécation à l’air libre sur tout le territoire d’ici 2030. Ce défi est énorme pour un pays où 2/3 de la population n’ont toujours pas accès à des latrines adéquates ou ont recours à la nature pour déféquer. Le gouvernement burkinabè ne peut atteindre les objectifs visés sans l’appui de ses partenaires techniques et financiers, des ONG comme Eau Vive, et sans une implication communautaire à travers une méthodologie participative comme l’ATPC.

C’est dans cette dynamique qu’Eau vive et ses partenaires ont formé 42 futurs facilitateurs issus de 14 Associations de jeunes et de femmes des communes de Seguenega, Kalsaka, Rambo, Bassi, Boussou, Kirsi et Bokin. Le contenu de cette formation a porté sur les techniques d’animation visant à susciter une prise de conscience et un engagement des communautés à adopter les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement.

Durant (05) jours, la formation qui a allié théorie et pratique a permis aux participants de comprendre les fondements, les enjeux, les contenus et les principes de l’ATPC. Ils ont également appris les attitudes et les techniques de facilitation ATPC dans les villages.

À la sortie de cette formation, les participants peuvent planifier et suivre le déroulement des étapes clés de l’ATPC. Ayant compris la nécessité de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les villages, ils se sont engagés à favoriser le déclenchement avec succès de 9 communautés dans leurs communes respectives.

 

En savoir plus sur le programme PHA -3R ici

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique