InternationaleActualités

Burkina Faso : Béré en voyage d’étude à Lâ-Toden et Bagaré

Du 07 au 09 novembre 2019, une délégation de la commune de Béré (Centre Sud ) a effectué un voyage d’étude et d’échange d’expériences à Lâ-Toden et à Bagaré (Nord). Cette délégation, composée des membres du comité communal de l’eau (CCEau), des représentants de la municipalité et de maintenanciers, était conduite par Eau Vive Internationale avec le soutien financier de l’association française « Groupe Estival Solidarité Tiers Monde ». Ce voyage d’étude rentre dans le cadre du projet BEREau phase 2 dont l’objectif est de permettre aux trois communes de partager leurs expériences sur la gestion d’une boutique de pièces de rechanges des pompes à motricité humaine et du service d’eau potable et d’assainissement.

Burkina Faso : Béré en voyage d’étude à Lâ-Toden et Bagaré
Burkina Faso : Béré en voyage d’étude à Lâ-Toden et Bagaré
Burkina Faso : Béré en voyage d’étude à Lâ-Toden et Bagaré
Burkina Faso : Béré en voyage d’étude à Lâ-Toden et Bagaré

BEREau est un projet mis en place depuis 2014 dans la commune de Béré dont l’objectif est d’améliorer l’accès à l’eau potable et de contribuer ainsi à l’amélioration des conditions de vie des habitants. Il bénéficie de l’appui financier du Groupe Estival Solidarité Tiers Monde (GESTM) et de l’assistance technique d’Eau Vive Internationale. Cette seconde phase du projet vise particulièrement à garantir un service public Eau/Assainissement de qualité. Pour y parvenir, la formation des acteurs locaux a été identifié comme un point sur lequel l’accent devait être mis C’est dans ce cadre que le GESTM a financé ce voyage d’échange.

 

Les communes de Lâ-toden et de Bagaré, avec l’accompagnement d’Eau Vive Internationale, ont atteint en décembre 2018, un taux d’accès à l’eau potable de 82% à Lâ-Toden et 64% à Bagaré. Le taux de recouvrement des cotisations annuelles auprès des usagers est de 85% pour Lâ-Toden et de 90% pour Bagaré. Au-delà de ces résultats remarquables, le village de Kalla (commune de Bagaré) est arrivé à financer 31% de la réalisation d’un forage. Aujourd’hui, rassemblées en intercommunalité, ces deux communes ont ouvert une boutique de pièces détachées et recruté un technicien. Voilà, entre autres, pourquoi elles sont un bon exemple à suivre en matière de gestion du service public et qu’elles ont été choisi pour ce voyage d’étude.

 

Selon Frédérique Nanema, 1er adjoint au maire de Lâ-toden, sa commune a éussit à attendre de tels résultats grâce à Eau Vive Internationale à travers un appui financier et la formation des membres des associations des usagers (AUE) et des comités communaux (CCEau).

 

La commune de Béré, par ce voyage formateur, à beaucoup appris. Au cours du séjour, La délégation s’est entretenue avec les membres des CCEau, et des AUE, le gestionnaire de la boutique de pièces de rechange et le technicien commis au deux communes. Elle a également visité le forage réalisé par l’AUE de Kala. Avec ces différents acteurs clés, elle a échangé sur de nombreux points notamment sur le dispositif de gestion de la boutique, le travail des maintenanciers, le fonctionnement des AUE et des CCEau, la reforme générale du secteur de l’eau et de l’assainissement et des relations existantes entre les différents acteurs.

 

Les participants satisfaits de leur voyage se sont engagés à appliquer les expériences acquises. Le secrétaire général de la commune de Béré a promis que d’ici 1 an, sa commune fera mieux que toutes les autres en matière de gestion du service public Eau/Assainissement. C’est tout ce que nous souhaitons pour le bien-être des habitants de Béré !

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique