InternationaleActualités

Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau

Dans le cadre de la seconde phase du projet « Appui au renforcement de la gouvernance du service communal d’eau potable et d’assainissement », Eau Vive Internationale, en collaboration avec la mairie de Béré, rassemblait le 16 mars 2018 en atelier des autorités coutumières et religieuses de la commune. L’objectif de cette journée était d’amener les leaders à prendre des engagements afin d’appuyer les associations des usagers de l’eau dans la gestion du service public de l’eau.

Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau
Burkina Faso – Mobiliser les leaders communaux pour une gestion inclusive de l’eau

A l’appel de la commune et d’Eau Vive Internationale, les autorités coutumières et religieuses ont toutes répondu présent à cet atelier de partages et d’échanges entre ces détenteurs de sagesse et de pouvoirs au sein des villages. Composés exclusivement d’imams, de pasteurs, de catéchistes et de chefs de villages, cet atelier a réuni près de 80 participants venus de 21 villages. La cérémonie d’ouverture, présidée par le 1er adjoint du Maire a marqué le début officiel de l’atelier de sensibilisation.

 

Un plaidoyer des associations des usagers de l’eau en lien avec la stratégie de plaidoyer d’Eau Vive Internationale pour atteindre l’Objectif de Développement Durable n°6 (ODD6).

« Veiller au respect des critères et principes du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement à tous les niveaux ». Cet objectif est ainsi inscrit dans la stratégie de plaidoyer d’Eau Vive Internationale, d’où la pertinence et la justification de cet atelier de formation / sensibilisation des leaders communautaires sur une gestion participative et inclusive du service d’eau potable dans les villages. Cette activité permet aussi de se conformer à l’ODD6 qui vise à : « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».

 

Cet atelier a permis d’analyser les pratiques, de renforcer les capacités et de plaider auprès des leaders communautaires sur la prise en compte des principes de l’approche d’Eau Vive Internationale fondée sur le respect des droits humains dans la gestion du service local d’eau potable notamment au niveau de la participation et l’inclusion des groupes vulnérables.

 

Des associations des usagers, convaincues de l’influence des autorités, ont exposé les difficultés qu’elles rencontrent, particulièrement celles du recouvrement des taxes auprès des populations. Elles ont par ailleurs porté à la connaissance des autorités l’implémentation de l’approche d’Eau Vive Internationale fondée sur les droits humains, dont quelques principes sont déjà pratiqués dans plusieurs villages de la commune (participation, inclusion, équité, redevabilité, transparence…). En témoigne quelques situations telles que le non-paiement du service public de l’eau potable par les personnes âgées, les personnes handicapées, les enfants… et leur assistance dans le transport de l’eau.

 

Les interventions des représentants des associations des usagers et leurs témoignages ont interpelé plus d’un participant et reçu l’engagement des autorités à les soutenir dans leurs activités de sensibilisation, de mobilisation et la prise en compte effective de l’approche fondée sur les Droits Humains dans la gestion des infrastructures hydrauliques.

 

 

En savoir plus :

Manuel pour la réalisation des droits humains à l’eau potable et à l’assainissement de Catarina de Albuquerque – Rapporteur spéciale de l’ONU  (2014)

 

Portail d’information sur les droits humains à l’eau potable et à l’assainissement :

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique