InternationaleActualités

Burkina Faso – « Pour l’or propre » des maliens découvrent un projet pilote au Burkina Faso

Du 27 au 29 novembre 2019, une délégation d’élus et d’artisans miniers maliens a fait le voyage au Burkina Faso afin de s’imprégner des bonnes pratiques en matière d’exploitation artisanale de l’or, dans le cadre d’un projet pilote mis en œuvre par Eau Vive et ses partenaires.

La délégation malienne au Burkina Faso
La délégation malienne au Burkina Faso
La délégation malienne en réunion avec les élus locaux burkinabè
La délégation malienne en réunion avec les élus locaux burkinabè
Visite d’un site d’orpaillage utilisant les procédés alternatifs d’extraction de l’or
Visite d’un site d’orpaillage utilisant les procédés alternatifs d’extraction de l’or

Durant trois jours, les maires et sept artisans miniers des communes de Finkolo-Ganadougou, Misséni et N’Tjikouna au Mali, sont venus au Burkina Faso découvrir le projet pilote « Pour l’or propre » sur les procédés alternatifs d’extraction de l’or dans la province du Ganzourgou.

 

Ce voyage d’études s’est déroulé principalement dans les communes de Boudry, Méguet et Zorgho, les trois communes bénéficiaires du projet pilote « Pour l’or propre ». Les élus maliens ont échangé avec leurs homologues burkinabè sur la problématique de l’orpaillage au niveau des territoires mais aussi sur les législations nationales et leurs limites quant à la prise en compte des collectivités territoriales dans la gestion des questions minières. Les artisans miniers ont, quant à eux, échangé sur leurs pratiques et les changements liés à l’introduction de technologies novatrices. Ils ont découvert grâce à une démonstration, le traitement du minerai par un concentrateur centrifuge.

 

En clôture de ce voyage d’études, la délégation malienne a assisté à l’atelier de présentation des résultats des expérimentations des procédés alternatifs dans l’exploitation aurifère artisanale. Cet atelier qui se tenait le 29 novembre 2018 à Zorgho a réuni près de 80 participants.

 

Au moment du départ, l’ensemble de la délégation s’est dit très impressionné par ce projet pilote et ses retombées positives pour l’environnement, l’économie sociale mais aussi au niveau sanitaire. Chaque participant repart enthousiaste au Mali avec le souhait de mettre en place cette expérience dans sa commune avec l’appui d’Eau Vive Internationale.

 

« Nous sommes impressionnés par l’accueil qui a été fait au Maire de Méguet par les orpailleurs sur le site. Cela démontre qu’un grand travail a été fait pour rapprocher ces deux familles d’acteurs. Chez nous, si je me présente chez les orpailleurs, ils refusent de me recevoir en disant que je suis venu les espionner pour ensuite leur envoyer la gendarmerie pour les chasser »  Le maire de Misséni au Mali

 

 

 

Le projet pilote « L’or Propre » est mis en œuvre par Eau Vive Internationale et ses partenaires : le CIEDEL et l’ARM. Il est financé par le Grand Reims, l’Ambassade de France et la Coopération suisse.

 

En savoir plus :

Kokou SEMANOU

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique