InternationaleActualités

Burkina Faso : un atelier pour comprendre et s’impliquer dans la Gestion Intégrée des Ressources en Eau

Les 24 et 25 janvier derniers, se tenait à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, un atelier pour renforcer les capacités des Comités Locaux de l’Eau (CLE) en matière de Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et leur implication dans l’élaboration des documents de planification en la matière.

Les participants à l'atelier des 24 et 25 janvier 2018
Les participants à l'atelier des 24 et 25 janvier 2018
Le présidium (de droite à gauche) : Souleymane BALMA, Chef du service Développement durable à l’AEM - Kafando NOUZELE, Président du CLE Sourou 2 - Charlotte PEIFFER, Chargée de mission à Eau Vive Internationale
Le présidium (de droite à gauche) : Souleymane BALMA, Chef du service Développement durable à l’AEM - Kafando NOUZELE, Président du CLE Sourou 2 - Charlotte PEIFFER, Chargée de mission à Eau Vive Internationale
Présentation d'Eau Vive Internationale sur les conflits d’usages liés à l’eau
Présentation d'Eau Vive Internationale sur les conflits d’usages liés à l’eau
Une assemblée attentive
Une assemblée attentive
Travaux en groupe
Travaux en groupe
Travaux en groupe
Travaux en groupe

La construction du barrage hydro-agricole de Samendéni et sa mise en eau en juillet 2017 soulèvent un certain nombre de problématiques socio-économiques et environnementales pour les riverains qui ont conduit les autorités burkinabè à recommander prioritairement l’élaboration du SAGE Samendéni-Sourou.

 

L’atelier, animé par Eau Vive, avait pour objectif de permettre aux acteurs locaux du bassin du Mouhoun, dernier grand fleuve à écoulement pérenne du Burkina Faso, de renforcer leur implication dans l’élaboration du 1er Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’eau (SAGE) du territoire Samendéni-Sourou.

 

Durant deux jours intenses, près d’une trentaine de participants, issus de 7 comités locaux de l’eau des sous-bassins du territoire du SAGE, des complexes hydro-agricoles concernés ainsi que de l’Agence de l’Eau du Mouhoun (AEM), ont été sensibilisés aux enjeux des documents de planification et de gestion des ressources en eau sur leur territoire ainsi qu’au rôle crucial qu’ils ont à jouer dans l’opérationnalisation de ces plans directeurs sur leurs territoires respectifs.

Co-animé par des experts d’Eau Vive, de l’OIEau et de l’AEM, l’atelier a également permis d’aborder les questions de conflits d’usages liés à l’eau et les voies de résolution possibles, en prônant la concertation et le dialogue multi-acteurs. Les participants ont en outre été introduits à la compétence eau et assainissement des communes, qui fait partie intégrante du mandat des CLE, mais n’est encore que rarement en vigueur.

Enfin, des travaux de groupes ont permis aux participants d’initier une réflexion commune et concrète sur les modalités de leur implication en identifiant les enjeux et activités prioritaires qu’ils pourront mettre en œuvre afin de contribuer et répondre significativement à l’élaboration et à la mise en œuvre de ce SAGE.

 

Une prochaine rencontre est d’ores et déjà prévue dans quelques mois afin de consolider ces premiers acquis pour une pleine responsabilisation des CLE du territoire Samendéni-Sourou.

 

À savoir :

  • Dans le cadre du processus de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) débuté en 1998 au Burkina Faso, des instances de l’eau ont été mises en place à différentes échelles : les Agences de l’Eau au niveau des bassins hydrographiques, et les Comités de l’eau, au niveau des sous-bassins.
  • Les Agences de l’eau ont pour mission, entre autres, de traduire à travers des Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion de l‘Eau (SDAGE) et des Schémas d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE), les orientations de la politique nationale de l’eau à l’échelle du bassin, tandis que les CLE ont pour prérogatives fondamentales d’assurer une gestion collective et participative des ressources en eau de manière plus locale. Les CLE, instances locales des Agences de l’eau, sont composés de 3 collèges d’acteurs : l’administration, les collectivités territoriales et les usagers.

Plus d’informations : www.eaumouhoun.bf

 

 

 

Cet atelier, animé par Eau Vive, était organisé dans le cadre du projet de coopération mené entre les agences de l’eau du Mouhoun (AEM) et de Seine-Normandie (AESN) et opéré par l’Office International de l’Eau (OIEau).

 

 

La presse en parle :

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique