InternationaleActualités

Burkina Faso – Un atelier pour une articulation fine et dynamique de tous les acteurs

Le 07 février 2019, à Ouahigouya, Eau Vive Internationale et Water Aid rassemblaient en atelier d’échange une cinquantaine d’acteurs, de la région Nord, concernés par le projet d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement mis en œuvre dans les régions du Centre-Sud, Centre-Nord et du Nord du Burkina Faso. 

Les participants a l'Atelier régional d’informations, d’apprentissage et de planification
Les participants a l'Atelier régional d’informations, d’apprentissage et de planification
Atelier présidé par M. Hassane SAWADOGO - gouverneur de la région du Nord
Atelier présidé par M. Hassane SAWADOGO - gouverneur de la région du Nord
Une assemblée attentive à laquelle participait Mme YAMEOGO, présidente d'Eau Vive Burkina Faso
Une assemblée attentive à laquelle participait Mme YAMEOGO, présidente d'Eau Vive Burkina Faso
Le travail en groupe : des échanges très productifs !
Le travail en groupe : des échanges très productifs !
Yongo NIGNAN - Directeur pays d'Eau Vive au Burkina Faso
Yongo NIGNAN - Directeur pays d'Eau Vive au Burkina Faso
Jean François BAZO, d'Eau Vive, présente à l'assemblée les stratégies d'intervention du projet
Jean François BAZO, d'Eau Vive, présente à l'assemblée les stratégies d'intervention du projet

En Juillet 2018, Eau Vive Internationale et Water Aid, avec le soutien financier de la Coopération suédoise (ASDI) au Burkina Faso, ouvraient un programme d’envergure dans 25 communes burkinabè afin d’assurer aux habitants un accès durable aux services de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement. Atteindre un tel objectif nécessite plusieurs étapes dont la première repose sur une implication pleine et entière de toutes les parties prenantes.

 

La première étape pour les 9 communes de la région Nord a été franchie en atelier le 07 février dernier. Dans une dynamique participative,les maires et secrétaires généraux, les représentants des directions techniques déconcentrées de l’État, les contrôleurs financiers et les ONG intervenants dans la région ont eu connaissance, de façon plus pointue, de toutes les composantes du programme. Sa stratégie de mise en œuvre a été partagée et débattue avec l’assemblée, ce qui a permis à chacun de se situer précisément dans une chaine de réussite.

 

La pérennité d’un projet repose sur une articulation fine et dynamique entre tous les acteurs. L’État, les élus et les services communaux doivent être en mesure de mieux répondre aux besoins des populations,  les habitants doivent comprendre l’intérêt de changer de comportement en terme d’hygiène, les enfants doivent vivre leur scolarité dans de bonnes conditions sanitaires, les entreprises et les artisans doivent exister sur place pour construire, réparer ou fournir tout autre service qui assure le bon état de marche des installations, les ONG doivent se coordonner pour que tous les efforts soient efficaces et bien répartis…

Cet atelier, présidé par le gouverneur de la région du Nord, a permis d’amorcer cette dynamique locale et régionale. Les activités 2019 sont planifiées et de nouvelles rencontres se dérouleront à chaque étape pour une bonne connaissance par tous des progrès réalisés.

 

Àsavoir :

Le projet est mis en œuvre par le consortium Eau Vive Internationale / Water Aid dans 3 régions burkinabè (Centre-Sud, Centre-Nord et du Nord). Eau Vive intervient dans 9 communes de la région nord.

 

 

Plus d’information sur le programme : 

  • Fiche résumée du programme ici
À lire aussi
Nous soutenir
Boutique