InternationaleActualités

Burkina Faso –Un voyage d’échange renforce les compétences des acteurs locaux

Du 12 au 15 février 2020, Eau Vive Internationale organisait à Lâ-Toden et à Bokin (région Nord) un voyage d’échange avec une trentaine de représentants de 10 communes rurales de la région Centre-Ouest. L’objectif était d’apporter à ces derniers des éléments de comparaisons et d’envisager les solutions efficaces à la réalisation du projet « Kèlè Tchinè*» pour l’accès de tous et durablement à l’assainissement dans leurs communes.

 

Site-UneFilm- Un voyage d’échange renforce les compétences des acteurs locaux

 

au vive Internationale, dans le cadre du programme Kélé Tchiné*, apporte son appui aux communes dans la mise en place de leur service Eau/Assainissement. Elle les accompagne dans le recrutement des techniciens communaux de l’eau et de l’assainissement (TCEA) qui seront amenés à animer le service et aussi sur le renforcement des capacités des autorités locales et de la société civile, parties prenantes dans les activités du projet. C’est dans cette perspective qu’Eau Vive Internationale accompagnait du 12 au 15 février dernier à Lâ-Toden et à Bokin des représentants des communes rurales de Poa, Ramongo, Sabou,sourgou, Ténado, Tô, Niiiabouri, Silly, Bougnounou et Cassou. Cette délégation d’une trentaine de personnes était composée de maires, de Secrétaires Généraux de mairies (SG), de TCEA et de points focaux eau, véritables intermédiaires entre la mairie et les habitants.

 

À Lâ-Toden comme à Bokin, ce voyage s’articulait autour de 2 temps forts. Le premier, était un atelier destiné à échanger avec les représentant de la commune d’accueil sur l’expérience acquise en matière de gestion du service public Eau/Assainissement, sur le fonctionnement du comité communal de l’eau (CCEau) et sur la mobilisation interne de ressources financière. Le second était une visite des infrastructures pour une meilleure compréhension des résultats obtenus grâce à une bonne gouvernance liée à l’implication et la responsabilisation de tous.

 

A Lâ-Toden, les échanges étaient présidés par monsieur Frédérique Nanema, premier adjoint au maire et, à Bokin, par monsieur le maire Ernest Nongma Ouédraogo. Dans la première commune la délégation s’est rendue sur le site d’un forage et, pour la seconde, sur celui d’un château d’Eau.

 

Madame Adiara Bouyain-Nignan, Maire de la commune de Tô :

« Cette mission est une bonne expérience qui va m’aider car les problèmes rencontrés par Lâ-Toden et Bokin à leurs débuts sont identiques à ceux que nous vivons actuellement à Tô… »

 

De retour à Ouagadougou, une rencontre de restitution était organisée dans les locaux d’Eau Vive Internationale. Elle a permis aux participants de faire le point sur les expériences acquises, d’en tirer des leçons et de recueillir des attentes en matière de formation et les besoins de renforcement des capacités. Cette rencontre également a été l’occasion pour Yolande Bayala, coordonnatrice du projet, de remettre des ordinateurs portables aux 10 TCEA nouvellement recrutés par les 10 communes.

 

C’est avec une grande satisfaction que les participants ont regagné leurs communes respectives avec la promesse de faire du projet « kèlè Tchinè » un plein succès.

 

 

*Projet «Kèlè Tchinè (« la propreté de la cour” en langue lyélé) :

Objectif : accélérer l’accès universel et durable à l’assainissement

Localisation : 10 communes rurales du la région Centre Ouest au Burkina Faso (Poa, Ramongo, Sabou,sourgou, Ténado, Tô, Niiiabouri, Silly, Bougnounou et Cassou)

Durée : 42 mois (avril 2019 à sept.2023)

Actions :

  • Construction de 4 500 latrines
  • Construction de 4 500 puisards
  • Réhabilitation de 500 latrines
  • Accompagnement en Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) pour l’auto construction de 5000 latrines.

 

« Kèlè Tchinè » est mis en œuvre par un consortium de 4 ONG :  Eau Vive Internationale, IRC Burkina Faso, SOS Sahel, Welt Hunger Hilfe.

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique