InternationaleActualités

Mali – A Sikasso, un forum pour débattre des questions d’orpaillage

Les 04, 05 et 06 décembre 2018 s’est déroulé à Sikasso au Mali, le Forum des acteurs locaux sur l’extraction artisanale de l’or dans l’espace UEMOA. Placé sous l’égide de cette institution sous-régionale et animé par Eau Vive Internationale, ce forum a réuni plus d’une cinquantaine d’acteurs de la « zone SKBo » (Sikasso au Mali – Korhogo en Côte d’Ivoire – Bobo-Dioulasso au Burkina Faso), impliqués et concernés par la problématique de l’orpaillage.

Présidium (De g à dte): Chef de la délégation de Côte d’Ivoire, Chef de la délégation du Burkina Faso, Représentant de l’UEMOA, Représentant de l’UTCT-SKBo, Secrétaire Général du Ministère des Mines et du Pétrole représentant Monsieur le Ministre
Présidium (De g à dte): Chef de la délégation de Côte d’Ivoire, Chef de la délégation du Burkina Faso, Représentant de l’UEMOA, Représentant de l’UTCT-SKBo, Secrétaire Général du Ministère des Mines et du Pétrole représentant Monsieur le Ministre
L'ensemble des participants à la sortie du forum
L'ensemble des participants à la sortie du forum
Christophe MESTRE du CIEDEL
Christophe MESTRE du CIEDEL
Présentateurs et Modérateurs (de g à dte) : M BAZIE, Acacia - A RAMDE, consultante - Y BERTRAND, ARM - JB BAZIE, Eau Vive Internationale
Présentateurs et Modérateurs (de g à dte) : M BAZIE, Acacia - A RAMDE, consultante - Y BERTRAND, ARM - JB BAZIE, Eau Vive Internationale
Jean Bosco BAZIE, Directeur Général d’Eau Vive Internationale
Jean Bosco BAZIE, Directeur Général d’Eau Vive Internationale
Une assemblée attentive
Une assemblée attentive
Découverte du site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou
Découverte du site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou
Le site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou
Le site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou
Le site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou
Le site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou

Bien que présent à des degrés divers, le phénomène transfrontalier de l’orpaillage présente les mêmes réalités dans différents États, et plus encore dans la zone SKBo. Cette zone couvre les régions des Cascades et des Haut-Bassins (Burkina Faso), de la Bagoué, du Folon, du Poro et du Tchologo (Côte d’Ivoire) et de Sikasso (Mali). Elle présente des caractéristiques historiques communes et une cohérence territoriale et culturelle qui en font un espace propice à la mise en œuvre de projets de développement local commun de part et d’autre des frontières. C’est dans cette zone qu’intervient l’UEMOA, dans le cadre du Programme de Coopération Transfrontalière Locale (PCTL) soutenu par la Coopération suisse.

 

Durant les 3 jours de ce forum, venant des différents pays, des maires, des députés, des artisans miniers, des membres de l’Union transfrontalière des collectivités territoriales de la zone « SKBo », des représentants de structures administratives et de la société civile, des partenaires techniques et financiers, des instituts de recherche se sont informés et ont dialogué autour d’une même table sur les enjeux de l’exploitation artisanale de l’or. Les répercussions sociales, environnementales, économiques et sécuritaires de cette pratique étaient à l’ordre du jour, tout comme les politiques nationales en matière de gouvernance minière en Afrique de l’Ouest.

 

A travers le dialogue entre parties prenantes, le forum avait pour objectif d’identifier et de proposer des orientations institutionnelles (locales, nationales et régionales), des procédés techniques et des normes sociales à même de diminuer les effets négatifs de l’exploitation artisanale de l’or et d’en faire un réel vecteur de développement reconnu.

 

Pour ouvrir ce forum, une visite sur le site d’orpaillage de Finkolo-Ganadougou a a permis aux participants de constater les conditions de travail et de vie des orpailleurs et de leurs familles, mais aussi de mesurer les impacts sur l’environnement.

 

Ce Forum des acteurs locaux sur l’extraction artisanale de l’or dans l’espace UEMOA a également été l’occasion de présenter le projet expérimental « Or propre » mené dans la province du Ganzourgou au Burkina Faso par Eau Vive Internationale, le CIEDEL, l’ARM et Acacia, avec l’accompagnement de la Coopération Suisse. Une délégation de maires et d’orpailleurs des communes cibles du projet (Méguet, Boudry et Zorgho) a pris part à cette rencontre, afin de partager leur expérience en matière de procédés techniques vertueux de l’exploitation artisanale de l’or.

 

Les échanges et travaux de groupes ont été fructueux. Ils ont permis de constater les similitudes d’impacts de l’activité d’extraction artisanale dans les 3 pays (Mali, Burkina, Côte d’ivoire), mais également les divergences en matière de prise en compte législative et institutionnelle.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique