InternationaleActualités

Sénégal – Des bénévoles d’Eau Vive Bretagne Loire découvrent les programmes qu’ils soutiennent

Depuis quelques temps déjà l’équipe bénévole d’Eau Vive Bretagne Loire se mobilise sur son territoire pour participer au financement d’un projet d’accès à l’eau potable à Kataba et d’un autre sur la formation de jeunes fermiers sénégalais à Kaydara. Du 29 janvier au 10 février, afin de pouvoir rendre compte aux donateurs français, une délégation de 9 bénévoles bretons et loirains s’est rendue sur place pour découvrir l’état d’avancement des actions.

Sénégal – Des bénévoles d’Eau Vive Bretagne Loire découvrent les programmes qu’ils soutiennent
Sénégal – Des bénévoles d’Eau Vive Bretagne Loire découvrent les programmes qu’ils soutiennent
Sénégal – Des bénévoles d’Eau Vive Bretagne Loire découvrent les programmes qu’ils soutiennent
Sénégal – Des bénévoles d’Eau Vive Bretagne Loire découvrent les programmes qu’ils soutiennent

Dans un premier temps, la délégation française, accompagnée du directeur pays d’Eau Vive Sénégal et du chargé de programme, s’est rendue à Kataba, village de la région de Ziguinchor. Sur place, la rencontre avec Monsieur le maire, ses collaborateurs et les habitants a été riche d’enseignements sur le projet, mais aussi d’échanges humains très motivants pour la suite. En effet, aux cours des conversations, des sujets comme la vie au quotidien, les efforts fournis pour progresser, les engagements et les attentes de chacun ont été abordés. Ils ont confirmé, si besoin était, de l’importance à construire l’extension du réseau d’eau potable à 2 villages et de l’installation de 5 bornes fontaines pour changer la vie d’un plus grand nombre

 

Dans un second temps, le mini bus a conduit la délégation à la ferme école de Kaydara où l’on enseigne l’agroécologie a de jeunes ruraux. Sur place, elle a constaté combien le partenariat entre Eau Vive Sénégal et l’antenne Eau Vive Bretagne Loire avait porté ses fruits. Concrètement, 10 jeunes fermiers ont été formés puis accompagné dans leur insertion professionnelle et le projet leur a permis de s’équiper en puits maraîchers munis de bassin. Une belle réussite qui a pu être mesurée à travers les échanges avec ces jeunes fermiers sur leur parcelle.

 

Une dizaine de jours au Sénégal, où la Téranga n’est pas une légende, c’est trop court mais c’est porteur de bonnes nouvelles que les 9 bénévoles de l’antenne sont rentrés dans leur régions où ils ne manqueront pas de transmettre à leurs donateurs engagés pour accompagner les projets de développement en Afrique.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique