InternationaleActualités

TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains

Entre fin octobre et début novembre 2018, dans le cadre du projet Kara’WASH, Eau Vive Internationale au Togo a organisé de nombreuses manifestations dans la région de la Kara. Durant ces semaines, un grand nombre d’habitants des 25 villages de la zone du projet ont été sensibilisés sur la nécessité de changer de comportement en matière de gestion de l’eau et d’adoption de bonnes pratiques d’hygiène.

TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains
TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains
TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains
TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains
TOGO : retour sur les manifestations autour de la Journée Mondiale du lavage des mains

A la Maison des jeunes de Pagouda dans la Binah, ils étaient près de 50 au rendez-vous et plus de 60 au centre communautaire de Landa dans la Kozah. Ces deux rencontres ont connu la participation de M. KOULOU Karka – Directeur régional de l’Eau et de l’hydraulique villageoise (DREHV), et M. ADAMAH-TASSAH, représentant du Service régional de l’hygiène et de l’assainissement de base (SRHAB).

Lors des cérémonies d’ouverture, M. ATABA Abalo, Préfet de La Binah et M. AWITALA T. Maani, Président de la délégation spéciale de la préfecture de La Kozah, ont souligné que pour compléter les efforts du gouvernement, il était important que tous les chefs de canton soient mobilisés sur le projet Kara’WASH. Pour un plein succès, chacun d’eux doit suivre les actions réalisées dans son canton et agir en symbiose avec les chefs de villages.

 

Devant une assemblée attentive, un point sur l’avancement des activités village par village a été exposé. Il a permis aux uns et aux autres de s’apercevoir des différents goulots d’étranglement. Aussi, pour trouver des solutions à ces difficultés, 2 groupes ont été constitués. Un premier composé des chefs et un second avec les représentants des CVD et des CE. Chaque groupe a travaillé sur les mêmes problématiques :

→     La mobilisation des populations

→     La gestion des points d’eau

 

A l’issue des travaux, les deux groupes ont échangé leurs réflexions et, ensemble, ont avancé des solutions adaptées aux problèmes identifiés.

  •  Concernant la mobilisation des populations, afin de construire une collaboration étroite et efficace, une journée de travail hebdomadaire entre le chef de village, chefs quartiers et les représentants des CVD pour échanger sur l’évolution des activités est demandée. Les chefs de cantons se sont engagés à appuyer les chefs de  villages par leur présence aux assemblées villageoises.
  •  Concernant la gestion des points d’eau, il est convenu dans un premier temps de permettre aux Comités eau de se constituer en une sorte de fédération afin d’optimiser les conseils et les ressources autour de l’ensemble des forages. Ainsi, ils parviendront à une meilleure mutualisation des services pour l’entretien et les réparations (cf. schéma ci-après).

 

Pour les chefs des cantons et des villages, ce fonctionnement pourrait être un début de solution pour une meilleure gestion des ouvrages hydrauliques.Schéma-1

 

Lors des débats, les responsables des services techniques sont revenus sur la notion d’action communautaire, comment chaque citoyen en tire profit et surtout les avantages que les villages peuvent tirer grâce à l’opérationnalisation d’associations d’usagers du secteur de l’eau potable (AUSEP).

 

Au terme de ces rencontres, une feuille de route assortie d’un calendrier a été conçue et adoptée par les participants. Si elle est suivie, des progrès significatifs se feront ressentir dès le premier trimestre 2019. L’équipe d’Eau Vive Internationale au Togo restera mobilisée aux cotés de ces différents acteurs pour la pleine réussite du projet Kara’WASH.

 

 

Ces rencontres sont organisées dans le cadre du projet Kara’ WASH financé par l’Union Européenne (70%), Eau Vive Internationale et ses partenaires privés (30%). La mise en œuvre est assurée par Eau Vive Internationale au Togo et les partenaires locaux AJT, CAP-EJR et PADES dans 25 villages des préfectures de la Kozah et de la Binah dans la région de la Kara.

 

Plus d’info sur KaraWASH : Jacques AYAYI 

 Retrouvez toute l’info d’Eau Vive Internationale au Togo

 

 

 

 

 

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique