InternationaleActualités

Un grand défenseur de l’accès de l’eau pour tous nous a quitté

Jacques Oudin, mort samedi 21 mars à Paris des suites du Covid-19, restera comme un homme d’engagement, très sensible aux enjeux de la solidarité internationale, et tout particulièrement de l’accès à l’eau pour tous. Nous avons eu l’occasion de participer à ce combat à ses côtés et avons pu apprécier son efficacité de parlementaire et ses qualités humaines.

Un  grand défenseur de l’accès de l’eau pour tous nous a quitté

Depuis les années 1990, les acteurs français de la solidarité internationale (ONG, fondations, agences de l’État…) souhaitaient associer les collectivités territoriales françaises aux actions de développement, tout particulièrement en Afrique. Elles apparaissaient en effet comme sources de compétences et de financement pour soutenir des projets « eau et assainissement » en partenariat avec des collectivités africaines, qu’il s’agisse de gestion d’un service public de l’eau, de délégation de ce service, de planification, de tarification sociale de l’eau, etc.

 

C’est notamment avec le soutien déterminant de Jacques Oudin, sénateur de Vendée, qu’un dispositif « 1% eau » a pu être adopté par le Parlement, autorisant les collectivités et agences de l’eau à consacrer jusqu’à 1% de leur budget à la solidarité internationale. Ce fut le début de nombreux programmes de coopération, où les financements, les expertises croisées et aussi les relations humaines ont pu se développer, à hauteur de développement local.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique