InternationaleActualités

Une femme à la tête d’Eau Vive Internationale

Le 23 février 2019, en assemblée générale, Dominique Tresse est élue, à l’unanimité, à la présidence de la fédération Eau Vive Internationale à Ouagadougou.

Une femme à la tête d’Eau Vive Internationale

Dominique Tresse succède à Laurent Chabert d’Hières, qui a souhaité passer le relais après 5 années à la tête de la fédération. Les représentants des six associations nationales Eau Vive, membres du mouvement Eau Vive Internationale, l’ont chaleureusement remercié pour son engagement sans faille au cours de son mandat.

 

Devant une assemblée attentive, Dominique Tresse, s’est engagée durant son mandat à porter la parole du mouvement auprès de la société civile et à appuyer les équipes opérationnelles d’Eau Vive. Elle a déjà programmé un premier travail avec tous sur l’élaboration du nouveau plan stratégique d’Eau Vive Internationale.

 

Au sein du mouvement Eau Vive Internationale la parité est respectée. Mesdames Yaméogo, Fraenkel-Gaffre et Kodjolo président les associations Eau Vive du Burkina Faso, de France et du Togo, messieurs Traoré, Maazou et Dieng celles du Mali, du Niger et du Sénégal.   Cette année, avec une présidente a sa tête, la fédération entend aussi porter haut et fort la voix des femmes.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique