InternationaleActualités

Eau, hygiène et assainissement : la société civile togolaise se forme et s’informe

Les 29 et 30 novembre 2017, près de 35 membres des Organisations de la Société Civile (OSC) venus des régions de la Kara, des Savanes et de la Centrale, se sont retrouvés en atelier à Kara pour s’approprier les principes d’intervention dans le secteur Eau-Hygiène-Assainissement (EHA) en vue d’une meilleure mise en œuvre des actions concertées dans leurs régions.

Eau, hygiène et assainissement : la société civile togolaise se forme et s’informe
Eau, hygiène et assainissement : la société civile togolaise se forme et s’informe

Organisé sous la houlette du Conseil de Concertation pour l’Assainissement de Base au Togo (CCABT), dans le cadre de la célébration des journées mondiales de lavage des mains et des toilettes, cet atelier rentre dans la mise en œuvre du projet « Renforcement des capacités de 25 communautés dans leur rôle de maître d’ouvrage local en matière d’eau, hygiène et assainissement dans les Préfectures de la Kozah et de la Binah au Togo » financé par l’Union Européenne et Eau Vive Internationale.

 

Pendant ces deux jours, les acteurs de la société civile ont essentiellement renforcé leurs capacités et échangé sur :

 

  • La déclaration de Ngor sur l’hygiène et l’assainissement notamment ses principes ,  engagements et leur état de mise en œuvre au Togo.

 

  • Les nouveaux indicateurs de suivi de l’ODD 6 qui ont défini les différents types de service en matière d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement en fonction des critères de temps, de qualité et de disponibilité de la ressource pour les besoins.

 

  • Les textes et stratégies du secteur EHA au Togo notamment les politiques nationales et les étapes clés de la mise en œuvre d’un projet d’approvisionnement en eau potable en milieu rural.

 

  • Les approches « Transformation participative à l’hygiène et l’assainissement » (PHAST) et « Assainissement Total Piloté par la Communauté « (ATPC) généralement utilisées dans la réalisation de projet EHA ; les points communs, les divergences et les limites de ces deux approches ont été présentés et discutés par les participants.

 

Ces différentes thématiques abordées ont permis aux participants de proposer une esquisse commune de stratégie d’intervention, qui réponde aux réalités socio-économiques des populations, en matière d’approvisionnement en eau potable et en matière d’assainissement en milieu rural en vue d’atteindre l’ODD6 à l’horizon 2030.

Pour finir, cet atelier a servi de cadre de présentation du CCABT et de ses actions aux participants. Il a permis de mener une réflexion sur la mise en place des noyaux régionaux du conseil pour la réalisation d’actions en synergie avec le niveau national.

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique