InternationaleActualités

#MerciDavance, une plateforme citoyenne pour interpeller les député.e.s sur l’aide internationale

La Coalition Eau et 9 autres ONG lancent aujourd’hui la campagne

« Merci d’avance » afin d’interpeller les députés sur l’Aide Publique au Développement, en vue des débats sur le Projet de Loi de Finances 2018.

A la veille des débats à l’Assemblée nationale sur le budget 2018, un collectif d’ONG de solidarité internationale et de lutte contre le changement climatique interpelle les député.e.s pour s’assurer que la France tienne son engagement de consacrer 0,7% de sa richesse nationale à l’aide publique au développement[1].

Ce collectif lance la plateforme #MERCIDAVANCE https://www.mercidavance.org pour mobiliser les citoyens et demander aux député.e.s d’augmenter cette aide internationale après des annonces décevantes de la part du gouvernement.

 

Un budget décevant, loin des engagements pris par le Président

La semaine dernière, le gouvernement a présenté son budget 2018 avec une augmentation d’à peine 100 millions d’euros pour l’aide publique au développement. Les associations, engagées pour la solidarité internationale et le climat, ont jugé décevante cette annonce, bien loin des engagements pris par le Président de la République et la France [2].

L’aide au développement est un instrument financier efficace qui a fait ses preuves ces dernières décennies dans la lutte contre la pauvreté, les inégalités et les changements climatiques. Elle permet de financer aussi bien l’aide humanitaire face à des urgences que des actions pérennes pour le développement de services publics essentiels : santé, eau, éducation, etc. Si l’aide n’augmente pas, il sera impossible d’atteindre les Objectifs de développement durable fixés par les Nations unies, qui prévoient notamment d’éradiquer l’extrême pauvreté à l’horizon 2030.

Selon nos ONG : « La lutte contre la pauvreté et les inégalités a connu des avancées ces dernières années, mais ces acquis doivent être consolidés alors que les crises sanitaires, éducatives, alimentaires et climatiques sont maintenant récurrentes. L’aide internationale est un outil essentiel et trop peu valorisé, alors qu’il permet de sauver des vies au quotidien. Nous invitons donc les députés à être à la hauteur de cet enjeu : en leur disant #MERCIDAVANCE, nous les engageons à manifester leur attachement aux valeurs de solidarité et à prendre leurs responsabilités. »

 

#MERCIDAVANCE : Une plateforme interactive à disposition des citoyens

Au cours du débat budgétaire à l’Assemblée nationale, les député.e.s auront le pouvoir d’augmenter le budget de l’APD et surtout les ressources financières qui pourraient lui être allouées : parmi elles, l’allocation de l’intégralité des recettes de la taxe sur les transactions financières à l’APD et le renforcement de cette taxe française, qui pourrait dégager au moins 3 milliards d’euros supplémentaires par an.

Afin de les interpeller, notre collectif lance la plateforme en ligne #MERCIDAVANCE. Sur ce site internet interactif, les citoyen.ne.s pourront sélectionner une cause qui leur tient à cœur, puis interpeller directement les député.e.s par tweet ou par courriel. A travers des vidéos et des articles, le site permettra également d’informer sur les réussites de l’aide au développement, et le chemin qui reste à parcourir pour un monde équitable, juste et durable pour tou.te.s. Les messages proposés pour interpeller les député.e.s seront régulièrement mis à jour en fonction de l’avancée du débat parlementaire et jusqu’à son aboutissement en décembre 2017 [3].

 

« Les citoyens ont aussi envie de s’impliquer dans le débat sur le budget de la France. Cette plateforme leur donne l’opportunité d’interagir directement avec leurs représentant.e.s nationaux et les appeler à défendre des valeurs qui leurs sont chères. Les député.e.s peuvent faire la différence en votant et les citoyen.ne.s en les interpellant. »

 

 

Notes :

[1] La France s’est engagée dans les années 1970 à l’ONU, à allouer 0,7 % de son revenu national (RNB) à l’aide au développement – un engagement qu’elle n’honore toujours pas puisqu’en 2016, l’aide n’atteignait que 0,38 % de son RNB. Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont, entre autres pays voisins, déjà atteint cet objectif.

[2] 27 septembre 2017 – Réaction des ONG au Projet de Loi de Finances : Un budget décevant pour la solidarité internationale https://www.oxfamfrance.org/communique-presse/financement-developpement/reaction-des-ong-au-projet-loi-finances-budget-decevant La réaction de la plateforme des ONG françaises de solidarité internationale : https://www.coordinationsud.org/communique-de-presse/plf-2018-hausse-de-lapd-trompe-loeil/

[3] Les débats parlementaires autour du budget s’ouvrent cette semaine et le vote du budget 2018 dans sa globalité aura lieu en décembre. La mobilisation de nos ONG portera sur les débats du budget, jusqu’à son adoption finale.

 

 

En savoir plus : Coalition Eau

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique