InternationaleActualités

Togo : De jeunes agro-pasteurs se forment à la protection des sols et de la végétation

Du 6 au 9 novembre 2018 à Danyi-Apéyéme, une quarantaine de jeunes agriculteurs, conscients des impacts de leurs pratiques actuelles sur leurs terres, ont suivi une formation sur la protection de l’environnement. Cette formation d’Eau Vive Internationale au Togo va leur permettre de mieux vivre de leurs activités tout en respectant la nature.

Togo :  De jeunes agro-pasteurs se forment à la protection des sols et de la végétation

Aujourd’hui, la dégradation des sols, liée, entre autres, à l’utilisation excessive de produits phytosanitaires, engendre une baisse continue des rendements agricoles. Il y a nécessité de pallier cette situation qui pèse sur les revenus des agriculteurs, les contraint à surexploiter et donc à appauvrir leurs terres. Face cette réalité, dans le cadre du projet d’appui aux jeunes pour la protection de l’environnement, de l’eau et des sols (PAJPEES), Eau Vive Internationale au Togo a initié une formation à double objectif. Le premier est d’apprendre à de jeunes maraîchers des techniques naturelles de protection et de restauration des sols et de la végétation. Le second est de leur permettre de constituer des sources de revenus supplémentaires pour pouvoir vivre dignement de leur métier.

 

Durant 4 jours, de jeunes agro-pasteurs, venant des associations bénéficiaires du projet, ont travaillé sur 5 modules développés par des experts en collaboration avec les services techniques locaux de l’environnement et de l’agriculture sur :

  1. La mise en place et l’entretien d’une pépinière arboricole
  2. L’aménagement d’un espace reboisé
  3. Les techniques naturelles de lutte contre les feux de végétation
  4. La fabrication, l’entretien et l’utilisation du compost
  5. Les plantes fertilisantes

 

À l’issue de cette formation, dont 60% du temps sont consacrés à la pratique, les participants disposent et maîtrisent de nouvelles techniques culturales moins préjudiciables aux ressources naturelles mais avec des rendements similaires et des produits plus sains. Très concrètement ils sont en mesure de produire et d’entretenir une pépinière arboricole. Ils savent réaliser un pare-feu naturel à base de vétiver. Ils maitrisent la production et l’utilisation du compost et des plantes fertilisantes comme le mucuna pour améliorer les rendements agricoles.

 

À leur retour au sein de leurs associations respectives et avec l’appui de l’animateur local du projet, ces jeunes formés deviennent de véritables ambassadeurs. Ils vont transmettre ce qu’ils ont appris à leurs homologues. Ensemble, ils mettront en place des champs écoles pour expérimenter ces nouvelles techniques et comparer les résultats avec celles pratiquées jusqu’à maintenant.

 

 

 

 

À savoir :

Eau Vive Internationale au Togo coordonne le PAJPEES. Ce projet fait partie de l’initiative #TonFuturTonClimat mis en œuvre au Bénin, au Burkina-Faso et au Togo avec l’appui financier du gouvernement du Québec et technique du GWP-AO et du Secrétariat International de l’Eau (SIE).

À lire aussi
Nous soutenir
Boutique